Comment fabriquer un piège photographique ?

Vous aimez le bricolage et votre dernière envie c’est de fabriquer votre propre piège photographique ? Vous êtes à la bonne adresse. Découvrez dans ce billet un processus assez simple de fabrication de ce piège. Mais avant tout, expliquons un peu à quoi sert le piège photographique.

Qu’est-ce qu’un piège photographique ?

Le piège photographique est un dispositif de surveillance. Le principe de base était assez simple. Il revenait à surveiller et observer la faune. De nos jours, il permet de photographier des animaux ou des êtres humains sans que ces derniers ne s’en rendent compte. Si vous souhaitez plus de renseignements par rapport au piège photographique, vous pouvez également vous rendre sur le site https://www.influences-chasse.com

 Un bon piège photographique est automatique. Il est, à cet effet, doté d’un déclencheur automatique. Ce dernier peut être photosensible. Dans ce cas, il se déclenche dès que des ombres passent dans son rayon de vision. S’il est thermique, il se déclenche lorsqu’une température similaire à celle d’une personne ou d’un homme entre dans son rayon de vision. Il existe d’autres capteurs aussi comme les capteurs à infrarouge ou les capteurs de vibrations et les capteurs de mouvement.

Les pièces nécessaires à la fabrication de son piège photographique

Pour fabriquer un piège photographique il faut :

·         un appareil photo réflex numérique doté d’une grande autonomie ;

·         des flashes indépendants ;

·         une caisse ou un boîtier adapté ;

·         de la mousse.

Les éléments cités ici sont les constituants d’un piège photographique de base. Il existe des équipements sophistiqués vendus par de grandes boutiques de vente de pièges photographiques en ligne. Vous y trouverez des boîtiers de caméras déjà adaptés au modèle de l’appareil photo.

Monter son piège photographique

L’assemblage de ces pièces pour former un bon piège photographique se fait en plusieurs étapes.

La préparation du boîtier à caméra

Dans un premier temps, il faut préparer le boîtier à caméra. Ce boîtier doit avoir une taille qui correspond un peu à celle de l’appareil photo. Plus précisément, il doit être de quelques centimètres plus grand que l’appareil, imperméable à l’eau et inoxydable de préférence. Pour faire simple, il faut choisir une boîte ou une petite caisse en plastique solide.

Il faut prendre les mesures de l’objectif de l’appareil photo et faire une ouverture du même diamètre sur la boîte. Vous pouvez percer de petites sorties à l’arrière de la boîte au cas où les flashes doivent être connectés à l’appareil photo.

L’installation de l’appareil photo

Dès que la boîte est prête, il faut y faire un revêtement de mousse dans le fond et sur les côtés de sorte que l’appareil soit recouvert de cette mousse partout sauf sur l’objectif.

Positionnez la caméra dans la boîte en veillant que son objectif soit bien cadré dans l’ouverture préalablement faite à cet effet. Il faut ensuite mettre de la mousse sur l’appareil avant de refermer hermétiquement la boîte.

La fixation du piège photographique à l’endroit voulu

Dès que l’endroit où sera posé le piège est déterminé, il faut l’installer et le fixer. La fixation est très importante parce qu’il ne faudrait pas que le piège tombe sous le coup de grands vents ou par l’action de quelques animaux curieux.